Gameuse Une expérience interactive

Merci d'avoir pris part à cette expérience. Si cette histoire vous a interpelé, n'hésitez pas à la partager sur les réseaux sociaux !

Pourquoi cette expérience ?

Ce que je vais présenter est le fruit de recherches personnelles, à vous de vous forger votre propre avis, j’apporte ici ce que j’ai pu découvrir, lire ou même vivre par moi-même. Ce que j’ai glané ne concerne que le jeu vidéo, bien que certains points puissent s’étendre dans la vie réelle.

Les contenus des conversations sont inspiré par la réalité. En effet, la joueuse est confrontée à différents types de harcèlement que j’ai tentés de représenter à travers les dialogues.

Ce n’est pas inhérent au Jeu Vidéo cependant dans cet environnement ludique et même compétitif, ce milieu dans lequel beaucoup de personnes aiment venir se divertir, bon nombre de femmes doivent faire face au sexisme. “Go me faire un sandwich”, “Les femmes ne savent pas jouer” ou pire sont encore bien trop courant dans le quotidien féminin.

Ce genre de remarques se retrouve généralement dès que les joueurs s’aperçoivent qu’il y a une joueuse parmi eux, qu’ils auront identifiés à sa manière de parler, son pseudo ou encore via un chat vocal. Les femmes partageant leur passion via un stream sont également visées, où des commentaires sur leur physique affluent.

Du sexisme ordinaire...Sous entendre que parce qu'on est une fille, on est moins forte, c'est normal si on fait des erreurs et on baisse le niveau de l'équipe par exemple. Sous couvert d'un humour oppressif et d'insultes de bon goût du genre "féminazi" si on ose se défendre. C'est vrai que vouloir l’égalité des chances et des droits est comparable avec un holocauste.

La remise en question du niveau

À partir du moment où j'ai annoncé mon genre , certains m'ont accusé de tricherie dans le jeu.

Souvent, une fille est cantonnée au rôle de support, celle qui n’est pas là pour faire des dégâts, se battre mais pour soutenir et aider son équipe, en soignant ses alliés par exemple, comme une maman attentionnée. De plus, certaines personnes vivent très mal le fait d’être vaincu par une fille.

Pourquoi ? Longtemps, les jeux vidéos ont été considérés comme un hobby masculin. En 1999, il y avait 10 % de joueuses pour 90 % de joueurs masculins. En 2015, il y avait 44 % de joueuses et 56 % de joueurs (tout jeu et plateforme confondus (ordinateur, télévision, console de jeu, tablette, smartphone,...). Selon une étude Joueurs GfK 2005 et Etude GfK/SELL 2015.

Biologiquement, les cerveaux masculins et féminins fonctionnent de la même façon. Mises à part les différences induites par l’imprégnation hormonale, il semblerait que seuls l’environnement et l’apprentissage puissent modifier la structure de cet organe. Ce qui signifie donc qu’une femme et un homme ont les mêmes capacités d’apprentissage et de progression.

“Humour”

“Retourne dans ta cuisine”, “c’est normal que tu sois nulle, t’es une fille”, “si tu montrais tes seins, on aurait enfin une raison de s’intéresser à toi” et j’en passe.

Ces fameuses “blagues” comme “Retourne dans ta cuisine”, “Tu n’as pas une vaisselle à faire ?”, “Va me faire un sandwich, femme” remettent à chaque fois la légitimité des femmes à jouer à un jeu vidéo. Et ces “blagues” n’ont rien d’amusant, surtout quand ce sont des inconnus qui les partagent. Bien que certaines personnes ne pensent pas à mal, ce genre de messages est très récurrent et vraiment pas original. D’autres lancent uniquement ces piques afin de provoquer la joueuse.

En résumé, bien que les propos ne soient pas méchants en soi (bien que misogyne), c’est la quantité qui peut pousser une joueuse à bout.

Drague & stalking

Le stalking est un terme communément utilisé pour faire référence à une attention obsessive et non désirée accordée à un individu. Le stalking est un comportement en relation avec le harcèlement et l’intimidation et peut inclure le fait de suivre ou surveiller des victimes. Wikipédia

Certaines personnes changeaient leur pseudo pour mettre le mien, des "Je t'aime" à tout va ou encore "TU ES TROP FORTE" dès que tu fais un beau move dans un jeu vidéo

Bon nombre de joueuses doivent également faire face à de la drague plus ou moins intensive selon les personnes. Certains vont même jusqu’à mener des recherches pour en apprendre plus sur la vie réelle de la joueuse, connaître son nom, l’ajouter sur un réseau social ou encore diffuser des photos.

Ils ont trouvé une photo de moi, fait des montages avec des actrices porno et publié le tout sur les forums de guilde.

Questions sur mes relations sexuelles, notamment, totalement intrusives, suivies de réflexions de type “t’inquiète tu vas voir ce que c’est qu’un homme, je vais te faire redevenir hétéro/normale”. Sachant que je suis en couple avec une fille.

Mon expérience personnelle

J’ai commencé sur des jeux vidéos solo il y a fort longtemps, je ne pouvais pas encore jouer en ligne en raison de mon jeune âge. Une fois que j’ai commencé les jeux multijoueurs, sans vraiment y faire attention, j’ai toujours caché le fait que je sois une fille. Je n'accordais pas forcément les adjectifs au féminin, je n’allais pas sur les chats vocaux et je jouais souvent avec des connaissances/amis.

Á l’adolescence, j’étais une des rares filles passionnées par les jeux vidéos, je n’avais personne avec qui partager ça dans la vie réelle. Je n’osais pas en parler, de peur de subir des moqueries: “Les jeux c’est pour les garçons”, etc. Je me suis sentie assez mal vis-à-vis de ça.

Avec du recul, je me rends compte que ce n’est absolument pas normal de ne pas assumer son genre, de peur de se faire lyncher. Quelle honte y-aurait-il à être une fille et aimer les jeux vidéos ?

Quelques lectures et liens utiles

Me contacter

Vous avez une question, une suggestion ou vous souhaitez simplement me dire bonjour ?

M'envoyer un mail